La galette saucisse : un symbole de la gastronomie bretonne

Très appréciée des Bretons et particulièrement associée à Rennes, la galette saucisse est l’un des emblèmes incontournables de la gastronomie populaire en Haute-Bretagne. Ce plat typique, qui a traversé les siècles et les générations, continue de ravir les papilles des gourmets toujours friands de cette spécialité régionale.

Les origines historiques de la galette saucisse

Si les origines de la galette remontent à Anne de Bretagne, celles de la galette-saucisse sont moins précises et plus floues. En effet, l’histoire de la galette-saucisse remonte aux époques où les porcs étaient abattus dans les fermes, et où les abats étaient conservés. Selon Benjamin Keltz, journaliste et auteur du livre « Galette-saucisse, je t’aime », il était courant de consommer une « porchet », crêpe garnie d’une terrine, au nord de l’Ille-et-Vilaine au 18ème siècle. De même, on trouvait à Rennes à la fin du 19ème siècle la « casse », une crêpe composée de tripes cuites au four.

De la rue aux étals de marchés

C’est au cours du 19ème siècle qu’un crêpier rennais surnommé Poganne aurait été le premier à commercialiser la galette-saucisse, faisant ainsi figure de pionnier dans la diffusions de ce plat typiquement breton. Considéré comme un précurseur dans l’histoire du street food, il met sur pied les premières fondations qui feront de la galette saucisse un véritable symbole de Rennes et de la Bretagne.

Comment déguster une authentique galette saucisse ?

La galette saucisse est composée d’une saucisse de porc grillée enroulée dans une crêpe de blé noir froide, mais elle peut aussi être tiède lorsque les galettes sont préparées au moment de la consommation. Si plusieurs méthodes de cuisson cohabitent (au four, sur un barbecue ou sur une plancha), l’important est que la saucisse soit bien cuite et légèrement dorée.

Les accompagnements

Consommée généralement debout et à la main lors de festivités, foires ou événements sportifs, la galette saucisse peut être assaisonnée ou agrémentée selon les goûts mais traditionnellement, on ne rajoute pas de sauce. Cependant, certains puristes tolèrent aujourd’hui l’utilisation de moutarde ou encore de ketchup afin de relever son goût. Dans le passé, il était courant de l’accompagner d’un verre de cidre, une boisson emblématique de la région bretonne.

Un plat aux multiples variations

  • Cheese-filled : galette saucisse fourrée au fromage.
  • Bacon slice-filled : galette saucisse garnie d’une tranche de bacon.
  • Les chipottouses : des mini saucisses enroulées dans de petites crêpes.
  • Plusieurs saucisses ou plusieurs galettes selon les préférences.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Krügen (@krugen_paris)


Toutes ces variantes viennent enrichir l’offre traditionnelle autour de la galette saucisse, témoignant ainsi du dynamisme et de l’inventivité des artisans bretons. Néanmoins, il est important de perpétuer la recette originale et ses méthodes de cuisson pour préserver l’authenticité de ce plat emblématique de la région.

La galette saucisse, un symbole identitaire

Outre son succès gustatif, la galette saucisse est également chargée de symbolique. Pour Benjamin Keltz, qui a passé toute son enfance à côtoyer les galettes saucisses lors de fêtes ou sur les étals de marché, ce plat représente une part essentielle de l’identité territoriale propre à la Bretagne. Véritable vecteur de convivialité et de rassemblement, la galette saucisse est plus qu’un simple plat, elle incarne l’esprit festif et chaleureux si cher aux Bretons.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Melanie Fincias (@mapopotevegetale)


Ainsi, que l’on soit puriste ou amateur de nouvelles saveurs, la galette saucisse demeure un incontournable de la gastronomie bretonne, à déguster sans modération dans les marchés, lors d’un match au Roazhon Park ou simplement en famille autour d’un verre de cidre.

Mis à jour le mars 4, 2024 par admin

2 réflexions au sujet de “La galette saucisse : un symbole de la gastronomie bretonne”

Les commentaires sont fermés.