À la découverte des mystères Rennais

Pourquoi les routes Bretonnes ne sont pas payantes ?

Si les autoroutes sont gratuites en Bretagne… C’est parce qu’il n’en existe quasiment aucune ! Eh oui, tout simplement. Il existe, pour dire vrai, seulement un tout petit tronçon sur le massif Armoricain, il s’agit de l’A84 entre Rennes et Caen.
Deux raisons à cela, l’Édit royale d’Anne de Bretagne qui a été signé lors de la cession la Bretagne à la France, qui stipule que les routes Bretonnes doivent être libres de passage, et donc gratuites ! C’est l’héritage du passé indépendant de la région. Charles de Gaule aurait validé cette décision en 1960.
D’une façon un peu plus pragmatique, les routes Bretonnes seraient gratuites puisqu’il n’y aurait pas d’itinéraires secondaires permettant de traverser la Bretagne gratuitement. Toutes les routes sont des nationales. Une chose est sûre, malgré le fait qu’il n’y a pas de routes à péages dans la région, la Bretagne est parfaitement desservie. Particulièrement la ville de Rennes, en pleins travaux de voiries en ce moment (métro, TGV, nouvelle gare…).

Rennes est une ancienne cité Gallo-Romaine

Avant Rennes (Rohazon en Breton) s’appelait Condate. Il s’agissait d’une ville gauloise, puis Romaine durant l’invasion, entourée de murailles. On l’appelait ville rouge car tous les murs étaient faits à base de briques rouges. Il n’existe quasiment aucuns vestiges de cette époque car les murs ont été remplacés par d’autres plus puissants et larges au moyen-âge. Il en existe des vestiges comme les portes Mordelaises ou la tour Duchesne. Il existe néanmoins de très légers murs en brique à côté de la tour, témoins du passé Gallo-Romain de la ville.

Que se cache-t-il dans la tour Duchesne ?

Nous aussi on aimerais bien la réponse à cette question ! Malheureusement le mystère restera entier puisque la tour ne possède aucune… porte ! Eh oui, avec ses fenêtres à barreaux et avec aucune entrée, il est impossible de rentrer. Et comme tous les monuments historiques, hors de questions de cisailler les barreaux afin d’aller jeter un coup d’œil à l’intérieur. Seuls les oiseaux savent ce qu’il se trame dans cette tour… Peut-être que le trésor d’Anne de Bretagne y est caché ?…

La ville a été détruite par les flammes en 1720

Décembre 1720 restera une date de deuil pour la ville de Rennes. Une grande partie de la ville, et particulièrement le centre historique, a été détruite par un incendie d’une très grande ampleur. Tout parti d’un début d’incendie d’un artisan menuisier. 10 hectares de ville ont été détruit, soit 40 % de la ville, une hécatombe…

Sources : http://rennes-autrement.fr/tag/secret/ &  http://fr.wikipedia.org/wiki/Incendie_de_Rennes_de_1720

Laisser un commentaire