La Bretagne, le pays des abers…

S’il est indéniable que la Bretagne regorge de trésors en tous genres, qu’il est plaisant de prendre le temps de découvrir au détour d’un voyage, les abers, que d’autres appellent encore « les fjords bretons » bien qu’ils soient moins profonds. Au sein du Finistère, on dénombre trois abers, faisant la fierté des Bretons : l’aber Benoit, l’aber Wrac’h et enfin l’aber Ildut.

Différents abers bretons à découvrir au fil d’un séjour inoubliable !

La définition d’un aber, que certains confondent avec le ria, notamment le Ria d’Etel à titre d’exemple, s’entrevoit comme une baie au sein de laquelle la mer viendrait recouvrir des terres. Parler des abers bretons revient à désigner aussi bien l’estuaire que la rivière en elle-même… Si le Finistère compte trois abers, appréciés aussi bien par les touristes que les habitants locaux, chacun d’entre eux participe à la mise en avant d’une atmosphère unique, au plus près de la nature…

Parce que les abers se distinguent des plages classiques, parce qu’ils s’entrevoient de manière unique, chacun des 03 abers bretons se visite, se découvre au travers d’une randonnée, d’une promenade, entre amis, en famille, pour un moment unique, simple, mais si plaisant. En visitant les abers, vous pourrez alors assister à un spectacle unique, celui de la rencontre de la force marine, de la mer avec la puissance des côtes, que tous appellent encore « Les Côtes des légendes ». Les abers, gardés par des phares, voient alors la mer recouvrir la terre, les champs de verdures, quand on retrouve des ports et différentes stations balnéaires les relier par le GR 34.

L’aber Benoit, un fjord breton placé sous le signe de la conchyliculture

L’aber Benoit ( source http://les-marcheurs-de-bourg-blanc.e-monsite.com/)

L’aber Benoit, ce sont aujourd’hui pas moins de 140 km2 d’un cours d’eau que certains prennent plaisir à longer lors de randonnées uniques, c’est un aber, une ria traversant 12 communes du Finistère. L’aber Benoit, c’est aussi des rives uniques, au sein desquels se mélangent les courants de la mer et des ruisseaux, c’est une zone au sein de laquelle s’épanouissent les huitres et les moules, pour le plus grand plaisir des Bretons et des touristes gourmets…

Certains profitent également d’un cadre unique au sein de l’aber Benoit pour s’adonner à des parties de pêche à pied, quand tous ne manquent pas de profiter d’un paysage unique…

L’aber Wrac’h, un lieu contrasté

L'aber Wrac'h offre de nombreuses opportunités pour découvrir les activités nautiques
L’aber Wrac’h offre de nombreuses opportunités pour découvrir les activités nautiques ( source http://www.ucpa-vacances.com)

L’aber Wrac’h est le plus des abers bretons, le plus impressionnant des fjords bretons, quand il ne manque pas d’offrir la perspective de découvrir des paysages contrastés, des paysages uniques au sein du Finistère. Au sein de l’aber Wrac’h, on retrouve de nombreux amateurs de sport nautiques qui souhaitent pouvoir profiter d’un cadre unique, des plus exceptionnels. Certains s’adonnent ainsi au plaisir de la planche à voile, surfant sur l’eau quand d’autres, les pieds sur Terre, envisagent de superbes randonnées, entre la Baie des Anges et le Pont du Diable. Au sein de l’aber Wrac’h, on retrouve également différentes îles, l’ile Cézon et son célèbre Fort, l’île portant le même nom que l’aber ou encore l’île de la Croix, que nombreux partent découvrir à bord de bateau…

L’Aber Ildut, le plus étroit et le plus petit des abers

Le dernier des abers bretons, l’aber Ildut est en réalité le plus petit, le plus étroit des abers, des rias du Finistère, quand il est long d’une vingtaine de kilomètres et connu pour ses productions de granite notamment, par le passé.

L'aber Ildut
L’aber Ildut, une ambiance à part (source http://www.nautisme-finistere.com)

Situé entre l’Atlantique et la Manche, l’aber Ildut se découvre avec plaisir, sur l’eau ou sur la terre, quand les paysages aussi sublimes que variés, vous laisse la possibilité d’entrevoir des dunes, des roches majestueuses ou encore des criques à l’aspect si typique…

Quand visiter les abers en Bretagne ?

La beauté des abers du Finistère, des fjords bretons ne manquent pas de s’exprimer tout au long de l’année, quand elle est sublimée différemment au fil des saisons. S’il est vrai que la période hivernale semble moins propice aux activités extérieures, aux longues randonnées sur les terres des abers bretons, au printemps, en été, ou en arrière-saison, vous pourrez découvrir le charme de ces estuaires, de paysage unique, donnant la sensation d’un voyage hors du temps. Libre à chacun de choisir de visiter la Bretagne aux périodes de l’année souhaitée, quand cette dernière est toujours plaisante à arpenter, que le soleil laisse entrevoir la perspective de journées chaudes, ou qu’il faille prévoir une journée aux températures plus fraîches !

Les abers bretons, la culture maritime et des phares à découvrir

Enfin, en dehors du spectacle de la Nature des plus éblouissant, de la rencontre la mer et de la terre offerte par les abers, ces derniers apportent également la promesse de découverte de phares, symbole ultime de la culture bretonne. Prenez donc le temps de découvrir le phare du Four, ou encore le somptueux phare de l’île Wrac’h.

Au fil de vos découvertes, vous ne manquerez pas de vous laisser envahir par la culture maritime bretonne, découvrant, ici et là, des bateaux de pêcheurs arrimés au port, des villages à l’identité bretonne si vibrante, les maisons des corsaires et des Anglais. En famille, en couple, ou entre amis, les abers bretons vous apportent la perspective de découverte répondant à vos attentes, aussi bien pour les passionnés de la culture, que ceux qui ne jurent que par la randonnée, sans oublier les gourmets de la première heure…

Crédit photos : https://fr.pinterest.com/pin/544231936201838295/

Laisser un commentaire